L’offre SD-WAN : un risque majeur pour les opérateurs MPLS ?

Le monde de virtualisation réseau est très évolutif avec la mise en route du Software Defined WAN « SD-WAN ». Désormais depuis 2015, les concepts SDN (Software-Defined Network) dépassent largement le cadre du datacenter avec l’utilisation abondante des applications Cloud et sophistiquées via les tablettes, les Smartphones,… dans la gestion des réseaux fixes et Wi-fi et leur démembrement.

En quoi consiste l’offre SD-WAN ?

Les développeurs du système de virualisation réseau de connexion se penchent depuis 2015 sur le déploiement du fameux logiciel Software Defined WAN (SD-WAN).  Ce logiciel est défini en tant que réseau. Ce SD-WAN permet l’hydride WAN. A ce titre, il change les WANs inflexibles et coûteux en réseau performant, dynamique et rentable. Le SD-WAN met en avance la superposition virtuelle des deux connexions publiques et privées. La mise en commun de ces trafics offre une sécurisation renforcée du réseau et permet l’automatisation en temps réel sur plusieurs liens. Le SD-WAN dépasse largement les atouts et les services de MPLS.

Quels enjeux pour les opérateurs MPLS ?

quels-enjeux-pour-les-operateurs-mpls.jpg

Concurrent direct de MPLS dans le monde virtuel réseau, le SD-WAN est devenu plus exploiter par les opérateurs. En effet, il se voit plus agile et apporte plus de flexibilité en mode communication des données. Il offre une quantité de service de façon immédiat avec un niveau élevé de sécurité des données en transit. Il respecte également les paramètres de qualité de service. En sus, avec son système combiné de réseaux publics et privés, centrés sur un même routeur, le chemin des données sont plus rapides et la gestion des flux est plus facile à faire. L’opérateur bénéficie ainsi un gain de temps en toute gestion et  utilisation. De plus, le coût engagé est moins coûteux. Entre autres, le SD-WAN est réseau très agile, de qualité et rentable en rapport qualité/prix.